En naviguant sur notre site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer une navigation optimale et nous permettre de réaliser des statistiques d’utilisation.
CD | Album Amor

BOUTIQUE


Olivier Delacroix

 

| Chanson Française - France

“Je travaille depuis 6 ans sur “AMOR”. Après avoir fait 5 albums avec les Black Maria, et 2 autres avec Nixon, je me suis enfin attelé à faire les choses, seul. C’était très agréable. Enfin seul... (sourire). Je me suis rendu compte que c’était ce qui me convenait et que je ne voulais plus dépendre de l’avis des uns et des autres. Tout devenait léger, y compris pour ma musique que je voulais depuis longtemps épurée. Après 7 albums et plus de 500 concerts en France et à travers l’Europe, je crois que j’ai bien été au bout de l’expérience groupe. Je me suis dit ... que de mener désormais ma vie professionnelle seul m’épanouissait vraiment, et cela m’a poussé définitivement vers cette aventure en solo”

“AMOR c’est beaucoup beaucoup d’heures passées seul, à jouer, à écrire, et à gamberger. J’ai toujours eu ce rapport tortueux à l’écriture. L’obsession de bien raconter. Une chanson c’est comme un petit film, on se projette beaucoup de choses lorsqu’on écoute une chanson. Brute ou douce, une chanson doit t’emmener, et moi, ce sont avant tout les mots qui m’emmènent. Quand j’écris, j’ai cette obsession de bien raconter. L’amour est au cœur des histoires de cet album. L’amour qu’on porte à l’autre, ou l’amour qu’on se porte à soi même, au cœur de nos histoire d’A, c’est ce qui nous mènent irrémédiablement à nous propulser à chaque fois plus loin en territoires inconnus”

“J’ai composé et écrit “AMOR”. Entre Essaouira où je me réfugie régulièrement, et Paris. Avec Daniel Cutayar, mon éternel compagnon de route, nous avons composé une trentaine de titres, et puis mes choix se sont affinés avec Dominic Sonic qui a accepté de produire cet album. C’était super de retrouver Dominic presque 30 ans après le premier album de Black Maria qu’il avait produit chez Crammed Disc, notre première maison de disque. Nous avons enregistré la plus grosse partie à la maison, dans nos salons respectifs. (Nous sommes voisins !) C’était exactement comme ça que je m’étais imaginé faire cet album. On allait chez l’un ou chez l’autre et on enregistrait. Dominic a tout de suite su prendre la bonne direction. Notre volonté était de préserver le coté épuré de mes chansons, conserver la guitare acoustique comme colonne vertébrale des morceaux. Quelques claviers, des cordes, des guitares enregistrées avec la reverb naturelle de la salle de bain... c’était vraiment aborder humblement, simplement la musique, et éviter de mettre des instruments partout”



Lire la suite

Lire moins

MUSIQUE


Écouter sur :

PHOTOS


ACTUALITÉS


CONTACT